jeudi 23 mai 2013

Le e-tourisme tire son épingle du jeu

Les consommateurs n’hésitent plus à utiliser Internet pour réserver leurs vacances, comme en témoigne l’étude sur « les Clients d’hôtels et leurs actes d’achats sur Internet » menée par Coach Omnium en avril-mai 2013. Ainsi, 93 % des clients recherchent régulièrement ou ponctuellement via Internet des hôtels où séjourner, tant pour les voyages de loisirs que pour les voyages à caractère professionnel. Ces recherches s’effectuent de plus en plus depuis les nouveaux canaux que sont les Smartphones et tablettes.




Le e-tourisme gagne des parts de marché 


Malgré un contexte plutôt défavorable en raison de la baisse de la consommation générale, les sites d’e-commerce ont réalisé d’excellentes performances en 2012, engrangeant 45 milliards d’euros de ventes. En hausse de 19%, la part du secteur de l’e-tourisme représente 30% du marché de l’e-commerce.

Au premier trimestre 2013, la croissance des ventes de l’e-tourisme s’est élevée à 4%, soit légèrement moins  qu’en 2012. Mais dans un contexte difficile, avec une activité billetterie en recul et des ventes de voyages à forfait qui plongent de plus de 6% sur la période, l’e-tourisme s’en sort donc bien. Pour Laurent Curutchet, vice-président de la Fevad et Directeur général France de Lastminute.com, "Dans un marché difficile, le e-tourisme gagne des parts de marché".

Le panier moyen dans le secteur de l’e-tourisme connait également une légère progression, et s’établirait autour de 1 600 € pour un séjour, de 650 € à 700 € pour un vol et de 150 € pour l'hébergement. La baisse de la demande sur la Tunisie suite aux révolutions du Printemps arabe et des promotions en général comme sur la République dominicaine, expliquent cette remontée des prix.


Le m-commerce, en nette progression


En France, on estime à plus de 12 millions le nombre de personnes qui accèdent et naviguent sur Internet depuis un téléphone portable ou une tablette tactile. Le m-commerce a nettement progressé, de 4% à 10% du chiffre d’affaires réalisé sur Internet en moyenne. En 2013, selon la FEVAD, un internaute sur 5 utilise son smartphone pour commander et un sur 7 une tablette tactile.

L’étude réalisée par le groupe de publicité mobile InMobi, auprès de 15000 personnes dans 14 pays, apporte quelques précisions sur la consommation mobile dans le monde. Le téléphone mobile est l'appareil le plus consulté dans la journée, avec une durée de 1,8 heure, devant l'ordinateur (1,6 heure) contre 37 minutes par jour pour la tablette numérique. 57% des Français déclarent avoir déjà effectué un achat sur mobile, 15 % de ces achats concernant le voyage.

Le secteur du e-tourisme bénéficie donc de cette croissance du m-commerce, puisque comme a pu le constater Laurent Curutchet, les applications mobiles ont représenté 24% du trafic de Lastminute en 2012 contre 11% le trimestre précédent. Le m-commerce représente donc un enjeu de taille dans le secteur du tourisme.


Sources : Etudes Coach Omnium "Clients d'hôtels et leurs actes d'achat sur Internet", Tour Hebdo : M-commerce : 15% des achats concernent le voyage, Le e-tourisme génère 4% de ventes en plus au premier trimestre 2013