vendredi 11 mai 2012

Le SMO (Social Media Optimization) de plus en plus important



Dans le domaine de la recherche d'informations en ligne, Google s'est affirmé depuis longtemps comme un géant incontournable. Aussi, la bataille est féroce entre les professionnels du voyage pour être positionné dans les premiers résultats des requêtes clés. Mais au final, le système et la concurrence sont tels qu'on peut s'interroger sur la pertinence de l'information reçue par l'internaute voyageur. Ce dernier est quant à lui de plus en plus tenté par une évolution de sa méthode de recherche. La génération "Y" s'est naturellement tournée vers des solutions en ligne plus interactives, et bon nombre de voyageurs sont aujourd’hui adeptes du social travel, véritable bouche à oreille numérique.


La recommandation au cœur de la préparation du séjour

Depuis l'avènement du web 2.0 au début des années 2000, la participation des internautes à la création et à la publication de contenus en ligne n'a cessé de progresser. 

Peu à peu, la liste des outils s'est étoffée, et leur utilisation dans le secteur du voyage se fait naturellement. Aujourd'hui, certains services se sont spécialisés sur le secteur. 

Aussi, un voyageur trouve facilement sur l'internet toutes les informations pour répondre à ses attentes durant chaque étape de son cycle de voyage : 
il recherche l'information et s'inspire de l'expérience des voyageurs sur des blogs ou des forums, puis prépare son voyage en suivant les conseils de ses amis sur Wipolo ou Trippy
Le voyageur 2.0 réserve ensuite sa nuit sur Airbnb ou Bedycasa, en suivant les conseils de ses pairs. 
Une fois sur place, il organise ses sorties en utilisant Foursquare, et n'hésite pas à partager ses expériences en temps réel sur Instagram ou Twitter. 

Enfin, à son retour, il fait profiter de ses meilleurs moments à son cercle social en publiant ses photos de voyage sur facebook. 
Plutôt inspirant pour ses amis à la recherche de leur prochaine destination de vacances… La boucle est bouclée. 
L'internaute est un consommateur critique et avisé qui fait naturellement confiance à ses amis, plutôt qu'à la publicité traditionnelle. 
Avec l'apogée des médias sociaux, chaque internaute est aujourd'hui un média, qui influe sur son cercle social. Le pouvoir de la recommandation en ligne est puissant et donc essentiel à intégrer dans une stratégie.

Le SEO ne suffit plus, faites de la place au SMO

Si jusqu'à présent SEO (Search Engine Optimization) et SEM (Search Engine Marketing) étaient considérés comme incontournables, le SMO (Social Media Optimization) ne peut plus être négligé. 


Cette optimisation de la présence sociale d'un opérateur et de ses produits touristiques doit permettre d'influer sur la recommandation, de donner du crédit au séjour par rapport à une publicité traditionnelle mais aussi d'enregistrer de meilleurs résultats en matière de… référencement naturel. 

Car oui, les médias sociaux trouvent aussi leur place dans le search. 

Même s'il peine encore à décoller, le réseau Google + est bel et bien là et devrait jouer un rôle important dans les recherches de demain, notamment grâce à l'arrivée de la fonctionnalité "search plus the world". 

Il s’agit d’une mise en avant des résultats publiés par ses contacts Google +, au détriment des résultats naturels. 

Google présente cette fonctionnalité en affirmant que « les expériences de nos amis sont souvent plus significatives que le contenu impersonnel du web. »


Plus de détails: cliquez ici