mardi 17 janvier 2012

5 résolutions etourisme pour 2012


L’année 2012 a déjà débuté et plusieurs d’entre vous ont déjà pris des résolutions personnelles et professionnelles. Qu’en est-il pour votre institution touristique ou entreprise touristique? Avez-vous pris des résolutions etouristiques? Si non, voici quelques résolutions à considérer:


1. Arrêter de publier les mêmes contenus sous plusieurs plateformes sociales

En 2011, vous avez entendu des spécialistes dire que la synchronisation des comptes médias sociaux de votre entreprise ou institution touristique vous permettra de gagner en efficacité. Faux.
Une bonne stratégie médias sociaux définira clairement une ligne directrice de contenu pour chaque plateforme de médias sociaux. Puisque chaque plateforme médias sociaux est unique, chacune détient son audience, ses caractéristiques propres et doit avoir son propre ton et donc, ses propres contenus diffusés. Si certains utilisateurs ne vous suivent que sur Facebook et non sur Twitter, il risque d’avoir une bonne raison qui se cache derrière.
En définissant clairement les lignes directrices de chaque plateforme médias sociaux, vous évitez la situation suivante vécue par Norwegian Cruise (tirée du blogue de Troy Thompson, consultant etourisme spécialisé en médias sociaux aux États-Unis) :
Twitter Norwegian cruise

2. Intégrer le mobile intelligemment à votre stratégie touristique globale

Beaucoup d’articles ont été écrits sur le mobile en 2011 qui prend d’ailleurs une place prépondérante en tourisme. L’intégration du mobile par les entreprises et institutions touristiques se poursuivra bien sûr en 2012.
Par contre, avant de sauter sur une application mobile, sur des campagnes de QR codes car il s’agit du buzz word du moment, il faudra penser si cette application mobile ou cette campagne de QR code détient une valeur ajoutée pour sa clientèle et savoir comment ces intitatives contribuent à enrichir la stratégie globale de votre entreprise touristique. Pourquoi un site mobile ou un site web en responsive design ne serait pas plus adapté au développement d’une application mobile? Bien sûr, chaque entreprise et chaque cas est unique et aura une réponse différente. Bref, je vous laisse y réfléchir. En 2012, on ne voit pas le mobile comme un fin mais comme un moyen de mieux communiquer et apporter une valeur ajoutée à nos clientèles.

3. Avoir des contenus frais et à jour sur votre site web

En 2012, fini les contenus plus à jour sur votre site web, notamment avec notre ami Panda dont nous avons tant parlé en 2011. Donc, plus d’excuse pour des contenus non à jour. Pire : il vous faudra créer de nouveaux contenus afin d’être mieux référencés dans les moteurs de recherche. Comment? Un blogue est un bon moyen de départ, des  conseils de voyage, des itinéraires suggérés, etc. sont tous des moyens de créer des contenus intéressants et pertinents pour votre clientèle. Encore une fois, chaque cas est unique et nous ne sommes pas dans une logique de ‘’one size fits all’’. À vous d’évaluer comment créer du nouveau contenu, quelles ressources humaines et financières seront utilisées et quels types de contenus seront les plus pertinents.

4. Optimiser les présences dans les répertoires locaux

On l’a souvent répété en 2011, mais il est pertinent d’optimiser vos présences dans les répertoires locaux tels que Google Places. Il n’y a plus d’excuse valable pour ne pas le faire en 2012. C’est gratuit et vous vous assurez d’être bien référencé pour les recherches sous desktop, mais également pour les recherches sur mobile (Google maps). Si vous êtes une destination, raison de plus pour former vos membres ou de le faire pour tout vos prestataires touristiques. Ce sera un plus pour votre destination et un moyen de plus de pour les voyageurs de vous trouver.

5. Intégrer hors ligne et en ligne

Toutes les prévisions pour 2012 ou presque faisaient mention d’une intégration hors ligne et en ligne plus prononcée. Le web est partout et nous suit partout, peu importe le support utilisé (mobile, tablette et desktop). Les entreprises touristiques devront saisir toutes les opportunités que fournissent ces différents supports pour mieux rejoindre les touristes potentiels, mieux intégrer les différentes campagnes (hors ligne et en ligne).
Bref, voici un résumé des 5 résolutions etouristiques 2012. Et vous, avez-vous pris des résolutions pour votre entreprise touristique? Quelles sont-elles?


Source de l'article:
http://www.etourisme.info/5-resolutions-etourisme-pour-2012