jeudi 6 octobre 2011

Steve Jobs est mort, une page d’histoire se tourne


Diadao partage cet article avec www.silicon.fr

Le mythique fondateur d'Apple, Steve Jobs, nous a quittés cette nuit. En rémission depuis plusieurs années, il est décédé des suites de son cancer et de diverses complications. L'avenir d'Apple à nouveau en question.

















Au lendemain d’un lancement controversé d’une version 4.5 de l’iPhone plutôt frustrante (beaucoup attendaient un iPhone 5… Cf. notre article ‘L’iPhone 4S prend la parole‘) -ironie de l’histoire-, le fondateur d’Apple a rendu l’âme,  cette nuit vers 3H00 du matin (heure de Paris), après une longue période de rémission et une toute récente rechute de son état de santé.


Il était âgé de 56 ans. Personne n’oubliera le long et pénible combat qu’il a mené contre la maladie - dont deux greffes du pancréas – pour autant que l’on ait pu le déduire, car il tenait à une grande discrétion sur son état de santé, lequel s’était à nouveau dégradé fin août dernier, lorsqu’il a officiellement passé la main à Tim Cook, devenu CEO de la firme (cf. notre article: ‘Steve Jobs démissionne et propose Tim Cook‘)

Pour rappel, il avait lancé la marque à la pomme en 1976, avec son compère Steve Wosniak, et créé le mythe de la brillante start-up née dans un garage de Californie, une start-up qui est devenue, durant quelques jours, en septembre 2011, la société à la plus cotée au monde (près de 350 milliards de dollars – devant ExxonMobile, devant Microsoft)… Steve Jobs, lui-même, n’a pas dû en croire ses oreilles.

Après un retrait pour raison personnelle -qui lui a permis de lancer rien moins que Pixar (racheté depuis par Disney), il avait été rappelé à la tête d’Apple en 1997 tel un sauveur. Car, à nouveau, la firme de Cupertino a accumulé les succès: le lancement des iMac, puis une diversification réussie deux fois: la première fois avec le lancement de l’iPod -et la suprématie du format MP3  – et surtout quelques années plus tard, le boom du smartphone avec l’incroyable succès de l’iPhone et de son App Store -suivi l’an dernier de la première tablette mobile, l’iPad, réitérant brillamment l’exploit de l’iPhone.

Premier commentaire de Tim Cook, dans un email à tout le personnel de la compagnie:  "Apple a perdu un visionnaire et un créateur de génie, et le monde a perdu un être humain incroyable".  Et le président Barack Obama n’hésite pas à parler du génie américain: "By building one of the planet’s most successful companies from his garage, he exemplified the spirit of American ingenuity".
Tout l’univers des ‘Apple maniacs’, est en deuil, orphelin.  Sur la toile, les réactions, commentaires ne cessent d’affluer. A suivre.

Par Pierre MANGIN de Silicon.fr, le 6 Octobre 2011.

Source de l'article: http://www.silicon.fr/steve-jobs-est-mort-une-page-dhistoire-se-tourne-62446.html