lundi 17 octobre 2011

Le mobile change la vie des voyageurs et la stratégie des vendeurs



Diadao partage cet article avec www.lesechos.fr

Les services accessibles simplifient la vie des voyageurs dans leurs déplacements.

Les « smartphones » et tablettes ont fait naître de nouveaux usages de consommation. Les prestataires touristiques, transporteurs aériens et ferroviaires en particulier, proposent à leurs clients les fonctionnalités de base d'un dossier de voyages : réserver son billet, s'enregistrer, réceptionner sa carte d'embarquement sur « smartphone » font déjà partie du quotidien des voyageurs d'affaires. Air France propose une modification de réservation sur Internet mobile, une première, selon la compagnie qui a lancé depuis juin Air France Connect, un dispositif destiné à informer le passager des aléas de son voyage par SMS ou courrier électronique... à condition que ce dernier ait laissé une adresse e-mail et/ou son numéro de portable lors de sa réservation. 


L'iPad a également fait son entrée chez les transporteurs : British Airways a équipé une centaine de navigants pour améliorer la gestion du service clients.
Par rapport à un simple accès Internet, un service mobile facilite la communication d'une information en temps réel au travers d'une ergonomie simplifiée. « Il doit aussi répondre à un besoin d'impulsion du consommateur », ajoute Christophe Léon, président de l'agence Pureagency.com, « les ventes de séjours se ressemblent dans leurs contenus et leurs prix . Or le mobile va créer de l'impulsion en autorisant des "push notifications" -alertes -s'appuyant sur les centres d'intérêts des voyageurs ».


Retour sur investissement

Les besoins ne seraient pas les mêmes selon que l'on est assis devant son ordinateur de bureau ou en déplacement : « Nous avons remarqué que le voyageur en mobilité avait tendance à réserver entre vingt-quatre à quarante-huit heures en amont du séjour », explique Isabelle Pinson, directeur général d'Expedia France Belgique et Pays-Bas, « Nous avons donc intégré dans notre application "smartphone" une fonctionnalité GPS associée à un moteur de recherche permettant de proposer au voyageur les destinations qui se trouvent autour de lui », poursuit la directrice générale.


Le site de theVeryLastroom.com a également construit son modèle sur des réservations de dernière minute sur mobile : le site, dont l'offre sur iPhone va se lancer début octobre, propose des réservations hôtelières pour le soir même en pratiquant un discount dégressif, sur 4 villes (Paris, Lyon, Nice, Marseille) : les prix baissent à mesure que l'heure du séjour se rapproche et les réservations peuvent se prendre jusqu'à 2 heures du matin : « Notre démarche est de permettre à l'hôtelier de vendre ses chambres disponibles en dernière minute et de satisfaire les clients en recherche urgente d'hébergement », explique Nicolas Salin, CEO de theVeryLastRoom.com.
Wipolo, de son côté, constitue de véritables carnets de voyages numériques passés ou à venir : « Nous centralisons et agrégeons toutes les données voyages d'un passager en une seule application, et évitons des applications multiples sur son "smartphone" et l'accumulation de dossiers de voyages chez les différents prestataires », explique Matthieu Heslouin, directeur général.
Mais une stratégie de services mobiles a un coût : « Ses montants sont nettement inférieurs à ceux du Web, explique Christophe Léon, de 30.000 à 70.000 euros pour une entreprise de taille moyenne qui vend du séjour et développe une application sur iPhone ou Android, auquel il faut ajouter des coûts de marketing annuels de 30.000 à 50.000 euros. » Le retour sur investissement serait rapide, de l'ordre de six mois.

ST. S.

Publié le 20 Septembre 2011 par Stéphanie SALTI de Les Echos.fr

Source de l'article: http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/service-distribution/dossier/0201644402771/0201647413174-le-mobile-change-la-vie-des-voyageurs-et-la-strategie-des-vendeurs-221718.php